Edito

Editorial du Président de « La Truffe/Amicale des Périgourdins de Paris », Jean-Luc Soulé

La Société Amicale des Périgourdins de Paris, « La Truffe », a été créée en 1881 sous une forme devenue de caractère associatif.

Son objet « Etablir ou développer des relations amicales et un lien de solidarité et d’aide mutuelle entre ses membres, et apporter éventuellement son concours à des manifestations culturelles ou artistiques en faveur du Périgord ».

Son histoire est un « roman »[1] qui retrace aussi l’histoire du Périgord et de tous ceux, célèbres ou anonymes, hommes et femmes venus du monde rural, de l’entreprise, de la médecine, des professions juridiques ou de la culture, qui ont contribué à maintenir un lien étroit entre la capitale et une vieille terre multimillénaire, « riche de son passé, de ses richesses patrimoniales, de sa gastronomie et de son art de vivre, comme de toutes celles et ceux qui contribuent à son rayonnement quotidien.

À travers ses membres, « La Truffe » s’attache à perpétuer cet esprit fait d’ouverture au monde et d’ancrage dans la longue histoire du Périgord.

Depuis sa création, elle a compté 8 présidents. Jean-Luc Soulé est le 9ème, élu en août 2015 et a succédé à Jean-Pierre Boissavit. De grands médecins périgourdins (les Prof. Jules Parrot et Joseph Peyrot) en furent les premiers avant que leurs succèdent des juristes de renom (les bâtonniers Raoul Rousset et Charles Villotte, le Conseiller d’État André Dejean), puis des entrepreneurs ou financiers de renom (Charles Vignéras, Jean Vignéras, Jean-Pierre Boissavit).

Son nouveau Président, Jean-Luc Soulé, est le président-fondateur du Festival du Périgord Noir ainsi que de la société MEC’ENE/Mécénat & Entreprise, société de conseil en stratégie mécénat, développement durable et communication institutionnelle. Diplômé de Sciences Po Paris, titulaire d’une maîtrise en droit public, il est également maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il intervient dans le cadre de nombreux colloques ou rencontres culturelles en France ou à l’étranger. Auteur de « L’art de vivre en Hongrie » (Flammarion, 2003), il est propriétaire d’un vignoble à Tokaj (Hongrie).

Les activités de « La Truffe » relèvent de sa mission de lien entre les Périgourdins se répartis entre Paris et le Périgord et de solidarité avec ceux restés au pays :

  • Prix annuel de « La Truffe », créé en 2005 dans le but d’encourager et de soutenir les talents périgourdins qui concourent au développement du Périgord et à son rayonnement. Le jury regroupe 9 membres autour de sa présidente Marie-Claude Arbaudie (productrice de cinéma).
  • Sortie d’été (août) qui regroupe les membres de « La Truffe » et leurs invités dans une commune du Périgord, avant un repas convivial qui permet de rencontrer le lauréat du Prix de « La Truffe » de l’année précédente. La sortie du 16 août 2018 s’est déroulée au Château de Commarque puis déjeuner convivial au village de Tamniès, « Chez Laborderie ». D’autres événements peuvent avoir lieu durant la période estivale.
  • Diner d’hiver, proposé aux membres dans un lieu patrimonial majeur à Paris, avec un intervenant prestigieux pour commenter le lieu visité. Un dîner gastronomique est offert à l’issue de la visite. Le 13 mars 2018, ce fut au Conseil d’Etat d’accueillir notre groupe (150 personnes), par l’entremise de notre administrateur Renaud Denoix de Saint Marc, vice-président honoraire du Conseil d’Etat. Il nous proposa une présentation et une visite passionnante de l’institution, après un mot d’accueil de Jean-Marc Sauvé, son vice-président en exercice. Le dîner suivit au restaurant Macéo.

Parmi les projets portés par la nouvelle présidence se dégagent :

  • Une « Jeune Truffe » se structure, avec pour ambition de pouvoir faire émerger ou soutenir des projets portés par de jeunes Périgourdins, adhérents de « La Truffe ».
  • Développement de nouvelles initiatives témoignant de la diversité de ses préoccupations, tels ses clubs animés par des personnalités membres de « La Truffe » :
  • « Club économie territoriale » (Raymond Hammel), qui relaye le Club des ambassadeurs du Périgord créé à l’initiative de « La Truffe », de la CCI Dordogne et de Périgord Développement, milite pour le développement économique du Périgord depuis Paris. Il compte près de 300 décideurs et patrons aux attaches périgourdines, décidés à valoriser le département et ses atouts.
  • « Club Jardins » (Jacques Estreux de Beaugrenier) pour développer la connaissance des jardins les plus remarquables en Dordogne et en région parisienne.
  • « Club Nature et Chasse » (Renaud Denoix de Saint-Marc, Alain Moulinier) pour mettre en regard les activités de nature et la connaissance de la faune sauvage.
  • « Club Culture » (Marie-Claude Arbaudie) autour des acteurs du patrimoine, du spectacle et du cinéma liés au Périgord.

En parallèle de ces activités et de l’ouverture de son site Internet, « La Truffe » s’attache à mobiliser de nouveaux membres (parrainage statutaire de deux administrateurs). Un annuaire électronique sera prochainement disponible en ligne pour nos membres. Le secrétariat général est animé par Marc Gaillard et Xavier Drago.

Conseil d’administration (membres du Bureau) :

Marie-Claude ARBAUDIE (Présidente du Jury du Prix de « La Truffe ») • Chantal BAUDRON (vice-présidente) • Jacques BERNOT • Jean-Pierre BOISSAVIT (président d’honneur) • Aude de COMMARQUE • Renaud DENOIX de SAINT-MARC • Jacques ESTREUX de BEAUGRENIER • Xavier DRAGO (secrétaire général) • François DUJARRIC de la RIVIERE • Eliane GAILLARD • Marc GAILLARD (vice-président) • Raymond HAMMEL • Bertrand JARDEL • Pierre MILHAC • Alain MOULINIER • Kléber ROSSILLON • Jean-Charles SAVIGNAC (trésorier) • Jean-Luc SOULÉ (président) • Alain de TESSIERES de BLANZAC • Hervé de la VERRIE de VIVANS