Historique des prix

Le Président

Petite histoire du Prix de la Truffe (13e) décerné le 16 août 2017 à Périgueux

Le Prix de « La Truffe » a été créé en 2005 dans le but d’encourager et de soutenir les talents périgourdins qui concourent au développement de la Province du Périgord et à son rayonnement.

Le Jury se compose de :

  • Jean-Luc Soulé, président de la Truffe
  • Marie-Claude Arbaudie
  • Chantal Baudron, vice-présidente
  • Jacques Bernot, président du jury
  • François Dujarric de La Rivière
  • Eliane Gaillard
  • Pierre Milhac
  • Jean-Charles Savignac
  • Alain de Tessières (président 2011-2013)

Année 2005 – décerné à la SHAP (Société Historique et Archéologique du Périgord) le 17 septembre 2005 : aide à une association pour le fonds destiné à la réfection de la façade de l’hôtel de Fayolle, siège de l’association situé dans le centre historique de Périgueux.

Année 2006 – décerné à Corinne Marache, docteur en histoire, professeur agrégé et maître de conférences à l’université de Bordeaux, le 6 septembre 2006, pour soutenir la publication de son livre « Les métamorphoses du rural en Périgord. L’exemple de la Double et de ses confins 1830-1930 ».

Année 2007 – décerné à Olivier Peyrebrune le 12 février 2008, 1er prix de piano et de musique de chambre du conservatoire national de musique, pianiste de renom, originaire de Bergerac, pour soutenir l’édition d’un CD.

Année 2008 – décerné à Thierry Chapoulie le 23 août 2008, un des derniers lauziers du Périgord qui a restauré avec talent plusieurs bâtiments historiques de la province.

Année 2009 – décerné à Sylvie Charron le 20 août 2009, agricultrice à Champagnac de Belair, pour aider à l’aménagement de la bergerie de son exploitation de 800 brebis sélectionnées et nourries exclusivement par le fourrage fourni par la propriété dans le but de désaisonnaliser l’agnelage.

Année 2010 – décerné au Cercle de Recherches des Fonderies du Pays d’Ans et de la Route des Canons, le 19 août 2010, pour aider à la mise en place d’un projet éducatif pour lycées professionnels par cette association fondée pour l’étude du passé sidérurgique de dix communes.

Année 2011 – décerné à François-Régis d’Abbadie d’Arrast le 22 août 2011, conservateur-restaurateur de meubles et objets d’art, pour aider au développement d’un organisme de formation et perfectionnement.

Année 2012 – décerné à Eric et Nadine Allegret le 21 août 2012, créateurs de la Truffière des Mérigots associant truffe et tourisme en Périgord, pour aider à l’aménagement d’une citerne.

Année 2013 – décerné à Gautier Larue-Charlus le 21 août 2013, tailleur de pierre et restaurateur du patrimoine, ancien compagnon du devoir et créateur de l’entreprise EURL RMPB, pour accompagner son développement dans la taille de pierre pour la restauration du patrimoine périgourdin.

Année 2014 – décerné à Yann Vergniaud le 18 août 2014, viticulteur à Saint-Léon-d’Issigeac, propriétaire du Domaine Le Clos du Breil (appellations Bergerac et Côtes de Bergerac), pour l’achat d’une cuve innovante inox de forme ovoïde.

Année 2015 – décerné à Damien Carbonel le 19 août 2015, agriculteur et éleveur à Montagrier, pour son engagement dans la production de peaux de qualité pour les industries du luxe dans le cadre de la Filière Cuir en Dordogne.

Année 2016 – décerné à Charlie Le Gallo le 17 août 2016, un jeune périgourdin de trente ans, oléiculteur et nussiculteur à Pazayac, ayant fait le choix de reprendre et développer l’activité du Moulin de Maneyrol, producteur d’huile de noix.

Année 2017 – décerné à Karine MAURY, directrice de l’hôtel de Bouilhac à Montignac-sur-Vézère pour l’effort d’adaptation du secteur de l’hôtellerie-restauration aux nouveaux enjeux et exigences patrimoniales du tourisme mondialisé.

Juillet 2017