Notes de lecture

LA SOIE DU SANGLIER

DE EMMANUELLE DELACOMPTÉE (JC LATTÈS)

Le Périgord a une littérature contemporaine vivante. En voici un exemple de qualité avec le roman publié chez JC Lattés de l’universitaire Emmanuelle Delacomptée, trentenaire et installée depuis quelques années en Périgord : «  La soie du sanglier ». Ecrit dans un style élégant et sensible, celui-ci raconte l’histoire de deux êtres que tout sépare, le milieu social, l’âge, la culture, l’éducation et que va rapprocher l’amour d’ « une terre ». Au fond de son Périgord noir, Bernard, la cinquantaine, vit un peu comme un homme des bois. Orphelin de mère et jugé immature par son père, un agriculteur qui a du bien, il habite une masure, fume, boit et chasse. Abandonné par sa compagne, il n‘est guère compris par ses copains du village. Marie, bourgeoise éduquée et plus âgée de 25 ans, va lui apporter une compréhension de son attachement à la nature en partageant celui-ci. Elle va découvrir que le sauvage sanglier a aussi de la soie dans son pelage. Le livre est tendre et sans mièvrerie.

Fille de Jean-Michel Delacomptée, spécialiste de Montaigne, la romancière a écrit en 2014 un essai « Molière à la campagne ».

BERTRAND JARDEL