Prix de la Truffe 2015

11ème Prix de la Truffe décerné le 19 août 2015 à la SHAP (Périgueux)

La Société Amicale des Périgourdins de Paris « La Truffe » a décidé, sur recommandation de son jury, et avec le soutien actif de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dordogne, de la SOBEVAL et du Pôle d’Excellence Rurale (PER) de la filière Cuir périgourdine, d’attribuer son 11ème Prix pour l’année 2015 à Damien Carbonel, agriculteur et éleveur, fondateur et gérant avec son père Daniel de l’EARL du Bord de Dronne (mail : carbo24@live.fr), sise aux Tombes, sur la commune de Montagrier.

Ce prix, décerné en principe chaque année, est destiné à soutenir et encourager les talents périgourdins qui participent pleinement au développement économique du Périgord.

Un chèque d’un montant de 3.000€ sera remis le 19 août 2015 à la SHAP (Périgueux) à Damien Carbonel afin de manifester le plein soutien de « La Truffe » à un jeune périgourdin de 23 ans, titulaire d’’un BTS agricole d’Analyse et de Conduite des Systèmes d’Exploitation, après avoir passé un bac technologique au lycée agricole de Périgueux. Diplômé en 2012, celui-ci a fait le choix de s’installer à Montagrier pour concourir avec son père au développement de l’exploitation familiale de polyculture élevage, la stabulation bovine ayant été doublée au moment de son installation.

Le Jury a été tout particulièrement sensible au fait que cette exploitation, adhérente au Pôle d’Excellence Rurale de la filière Cuir périgourdine qui s’attache à améliorer la qualité des peaux du territoire du Périgord Vert, envisage plusieurs investissements à court terme (dès 2015 pour certains) allant dans le sens des objectifs de performance du PER Cuir : suppression des barbelés pour s’équiper en fils lisses, machine à analyser le taux d’hémoglobine de veaux, silo à grain spécifique pour les bovins, broyeur sous clôtures.

Ce prix est destiné à accompagner le travail en profondeur mené depuis quelques années par les différents acteurs de la Filière Cuir en Dordogne (éleveurs, Sobeval, abattoirs de Thiviers et de Ribérac, tannerie de Chamont, entreprise CWD et Groupe Hermès) pour redonner aux peaux d’origine française, et en particulier périgourdine, une place privilégiée dans les produits finis en cuir exemplaires du travail des industries du luxe de notre pays. L’engagement quotidien de Damien Carbonel et de son père est un témoignage éloquent de cette volonté de mener à bien une tâche qui contribue pleinement au dynamisme économique de notre Département dans une filière de choix.

Jacques Bernot
Président du Jury de « La Truffe »